Jouer au Rugby m’a aidé à m’accepter en tant que gay.

Jouer au Rugby m’a aidé à m’accepter en tant que gay.

Ecrit par Alex McGarry, traduction et adaptation : Guy Courtheoux

Je n’oublierai jamais ma première journée d’entrainement, c’était quelques jours avant mon 18ème anniversaire. , Cela s’est passé à Edimbourg en Ecosse. Je m’approche d’un mec énorme, très grand, tatoué, barbu à qui je demande avec hésitation : Est-ce ici que les Caledonian Thebans s’entraînent ? Il s’avère que ce dernier était l’entraineur, et m’a fasciné immédiatement.
Je me suis senti bienvenu avec cette équipe ou il pouvait y avoir des gays, des hétéros ou des personnes de différente sexualité. Les Thabans, était alors l’unique équipe de rugby d’Ecosse. Il y en a 19 maintenant.
Je n’avais jamais rencontré d’équipe sportive de pédés. Ils étaient tous fiers d’être ce qu’ils étaient et n’aveint cure de savoir qui le savait ou pas. Je me suis senti à l’aise, j’avais trouvé ma place. Je savais que j’étais gay quand j’étais encore très jeune, et je cherchais à cacher cela. La première émotion que j’ai ressenti c’était pour un match de catch, et c’était à l’école primaire.
Personnellement je préfère dire que je suis pédé, c’est comme ça. J’ai 24 ans et je ne sais pas de quoi demain sera fait. J’en suis encore à mes premiers pas. Je suis né dans une toute petite ville d’Ecosse. Lorsque j’étais un gosse, les gens n’étaient pas ouverts comme maintenant. Même avant que je fasse mon coming out, on me regardait de travers et on me battait juste parce que je ‘semblais différent’.
J’ai été élevé par ma mère puisque mes parents avaient divorcé quand j’avais tout juste un an. Elle m’a initié à bien des sports, du karaté aux sports nautiques, mais je refusais les sports d’équipe.
Tout a chamboulé quand j’ai fêté mes 16 ans, j’avais juste flirté avec un mec et il a raconté à toute l’école que je voulais coucher avec lui. En quelques jours tout le monde savait que j’étais pédé.
Ce n’est qu’à 17 ans que je me suis intéressé au rugby. Je cherchais sur le net le moyen de rencontrer d’autres mecs gays lorsque j’ai vu le site internet des Caledonian Thebans. Je suis allé à leur rencontre et la suite, vous la connaissez. M’entraîner avec eux fut une expérience fondamentale et toute nouvelle. Même lorsque les matchs foiraient on riait quand même. Et il en est de même avec la nouvelle équipe avec qui je suis : Les Bristol Bisons.
Il y a très peu de joueurs de rugby qui ont fait leur coming out en tant que gay. Et pire, dans le milieu du foot, il n’y a aucun pro qui soit ouvertement gay. Il faut changer cela Sans le rugby j’aurais manqué quelques unes des meilleures expériences de ma vie. J’ai même rencontré mon petit ami avec l’équipe. Il avait 30 ans et était vraiment attachant, et notre relation a duré 2 ans. Jouer au rugby m’a beaucoup apporté. Le fait que je sois entouré par un groupe de pédés, avec des mecs dans la 40taine ou la 50taine qui affichaient leur sexualité m’a inspiré. Cela m’a aidé à voir la vie d’un meilleur point de vue, et c’est le cas quand on est honnête avec soi même.
Maintenant lorsque je me présente à quelqu’un je leur dit : Bonjour, je m’appelle Alex et je suis gay. Les gens pensent que ce n’est qu’une question de sexualité, mais je leur dit que c’est bien plus que ça.

https://www.bbc.co.uk/bbcthree/article/16e9c6d0-f8f4-4741-8d90-13a08141ce93


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *