Sven Laarson

Certains modèles ne font qu’une apparition et disparaissent en un clin d’œil ! Ils font une scène, ou plus, et ensuite décident que de se trouver dans un porno gay n’est pas le top pour eux.

Dans certains cas, la décision est accueillie dans l’indifférence totale, puisque le modèle ne leur plait pas outre mesure pour une raison ou une autre. D’autres fois la décision crée un vide sidéral que l’on remarque avec le courrier reçu en ce sens, qui nous demande de faire revenir ce modèle tant adoré, bien que nous sachions tous que lorsqu’un jeune mec a pris ce genre de décision, il faut bien se rendre à l’évidence que la discussion est close.

Contrairement à tout cela, il y a d’autres mecs qui viennent frapper à la porte de nos bureaux et qui recherchent quelque chose de plus dans la longueur et tourner un maximum de scènes avec nous. Et lorsqu’ils sont mignons, avec des cheveux blonds et des yeux bleus, il ne nous est pas difficile de les faire tourner de nombreuses scènes. Des mecs comme Sven Laarson, par exemple, dont la carrière avec Staxus a débuté à l’été 2013 et qui a fait show après show pendant plus de 2 ans. Croyez-nous c’est rare de tourner autant dans le porno !
Il a été en prison et s’est fait enfiler par un gardien bien viril, Rudy Botlak, dans une scène d’ouverture, il s’est fait fister et recouvrir de cire chaude par Florian Mraz, il a chevauché l’énorme chibre de Devon Le Bron, jamais il ne nous a déçus. Bien que passif au départ, il a su aussi prendre les rènes en actif, et n’a pas hésité dans une scène à 3, ou plus comme la scène du jacuzzi à 5 !

Pourquoi ne pas saisir l’occasion ce week-end de revoir certaines de ses meilleures scènes soit :

www.staxus.com 
Ou encore :
www.homoactive.com, où vous pouvez acheter une compilation de ses meilleures scènes (https://www.homoactive.com/let-s-play-with-sven-laarson-dvd.html).

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *